Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abbaye de bénédictins de Saint-Sever

Dossier IA40001726 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Genre de bénédictins
Vocables Saint-Sever
Dénominations abbaye
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : Place du Tour du Sol
Cadastre : 1809 K ; 1844 K ; 2015 AY 92 à 100

La charte de fondation de l'abbaye de Saint-Sever daterait de 988. Les terres sont données par Guillaume Sanche, duc de Gascogne et son épouse Urraca. Un appareil similaire à celui de l'abbatiale est perceptible en soubassement du mur sud de l'abbaye. Ce vestige témoigne de l'extension des bâtiments conventuels dès la période romane.

De nombreuses reconstructions partielles des bâtiments interviennent à la période médiévale, notamment à la suite du tremblement de terre de 1372. Une moulure dégagée dans l'angle sud-est de la galerie du cloître pourrait être une trace de ces travaux. Les trois baies d'entrée dans la salle capitulaire pourraient dater de la fin du 15e siècle, tout comme les piliers des galeries du cloître. Ces détails architecturaux indiquant des restaurations successives rend compte de l'histoire mouvementée de l'abbaye pendant la guerre de Cent Ans puis durant les guerres de religion qui ruinèrent les bâtiments.

Le sac de la ville par les troupes de Montgomery en 1569 détériora profondément l'abbaye qui est décrite comme "desmoli" dans l'enquête de 1572.

Malgré quelques menues réparations, les travaux d'ampleur ne débutèrent que dans la seconde moitié du 17e siècle. L'abbaye s'unit à la congrégation de Saint-Maur sous l'impulsion de l'abbé commendataire René de Pontac (1634-1684) en 1645. Un plan levé en 1648 par le frère Luc laborie nous renseigne sur l'état des édifices. Le réfectoire se situe alors dans l'aile sud. L'aile ouest est dévolue au logement de l'abbé, l'aile est à la salle capitulaire et à la sacristie. Plusieurs parties sont mentionnées comme "ruinée". L'entrée depuis la place du Tour du Sol se fait depuis une porte précédée d'un perron à l'extrémité sud de l'aile ouest. Un autre plan levé en 1678 par le frère Poumet indique les reconstructions menées dans l'abbaye. L'entrée du monastère depuis la place du Tour du Sol a été déplacée. Elle se situe au centre de l'aile ouest. Les voûtes et les décors sculptés conservés dans la maison actuelle datent de cette période. Les parties supérieures du cloître paraissent également avoir été rebâties. La forme des arcs, l'utilisation de la brique, les décors de pierre sur les chapiteaux ainsi que les meneaux de bois conservés sur certaines des fenêtres au-dessus des galeries se rattachent à ces travaux. Des décors peints de cette période, ont pu être repéré dans une maison de l'aile ouest. Ils sont réalisés sur les voûtes lambrissés à trois pans. L'ensemble apparait d'ailleurs sur la vue cavalière dressée par Don Du Buisson, moine de l'abbaye, vers 1681.

Les chroniques des religieux indiquent que la galerie est du cloître fut terminée en 1693. Au même moment, un prolongement à l'est de l'aile sud est construit, suivant le modèle du corps existant. C'est également la première fois qu'il est fait mention de l'établissement d'une mirande au dernier étage. Il semblerait que l'escalier monumental en pierre reliant l'aile est et l'aile sud soit réalisé à cette date. En 1707, les galeries supérieures du cloître furent couvertes d'un lambris à trois pans ornés de peinture dont il reste des vestiges. Entre 1717 et 1723, la sacristie fut redécorée de boiseries toujours conservées.

A la période révolutionnaire, l'aile sud des bâtiments conventuels fut réaménagées en hôtel de ville, tribunal et sous-préfecture. L'aile ouest fut vendu à des particuliers et transformée en logement. Le presbytère connu également de nombreux réaménagements.

Période(s) Secondaire : 11e siècle
Secondaire : 4e quart 14e siècle
Secondaire : 15e siècle
Principale : 2e moitié 17e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1693, daté par source
1707, daté par source

L'abbaye de Saint-Sever est construite autour d'un cloître rectangulaire. Les galeries ouvrent sur le cloître par des baies en plein cintre à l'encadrement de brique surmontées d'une agrafe saillante. Elles reposent sur des piliers flanqués de colonnettes engagées et soutenus, côté cloitre, par des contreforts. Les voûtes d’arêtes des galeries reposent sur les piliers et sur des culots rectangulaires moulurés.

Les galeries sont percées en rez-de-chaussée de portes. L'encadrement des portes est bâti en pierre de taille, en calcaire coquillé jaune à l'exception de celui de la salle capitulaire en calcaire gris.

Les galeries du cloître sont surmontées d'un étage percé de baies en plein cintre à l'encadrement de brique avec l'agrafe et les impostes saillants. Ces baies donnent sur une galerie supérieure pourvue d'une voûte lambrissée à trois pans où des décors peints ont été conservés par endroit. La galerie est du presbytère est pourvue d'un second étage. La galerie sud où loge l'hôtel de ville a également un second étage et un étage sous comble appelé "mirande".

Murs calcaire pierre de taille
brique
appareil mixte enduit
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Techniques peinture
sculpture
Représentations fleur, vase, encensoir, ange, fruit
Précision représentations

Des peintures du 17e siècle ornent les murs de l'ancienne salle capitulaire. Elles représentent des vases avec des fleurs à la naissance des voûtes.

La fausse voûte lambrissée du deuxième étage de l'aile ouest est également pourvue de peintures représentant des têtes d'angelot prises dans un ornement fleuri et géométrique.

Des décors sculptés sont présents dans le cloître. Ils représentent des encensoir, des fleurs et des fruits suspendus.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1911, 1960

Références documentaires

Documents d'archives
  • Enquête ordonnée par le roi sur les édifices du diocèse d'Aire, 18 janvier 1572.

    Archives départementales des Landes : H 13 56
  • Manuscrit de Dom Du Buisson, fin du XVIIe siècle.

    Archives municipales, Saint-Sever : GG28
  • Aliénation de la partie ouest du cloître de l'abbaye, 24 février 1803.

    Archives municipales, Saint-Sever : 9 M 11
  • Registre paroissial de Saint-Sever.

    Archives paroissiales, Saint-Sever
  • Cartulaire de l'abbaye de Saint-Sever, 988-1789.

    Archives départementales des Landes : H 1-130
Documents figurés
  • Plan de l'abbaye de Saint-Sever, 1647

    Archives nationales, Service des cartes et plans, Paris : CP/N/III/Landes/12
  • Plan de l'abbaye de Saint-Sever levé par le frère Luc Laborie, 1648. Encre et lavis.

    Archives nationales, Service des cartes et plans, Paris : CP/N/III/Landes/2/3
  • Plan de l'abbaye de Saint-Sever, 1659.

    Archives nationales, Service des cartes et plans, Paris : CP/N/III/Landes/2/2
  • Plan de l'abbaye de Saint-Sever levé par le frère Poumet, 1678.

    Archives nationales, Service des cartes et plans, Paris : CP/N/III/Landes/2/1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section S Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
Bibliographie
  • DUMONT Cécile, Châteaux et aristocraties autour de l'abbaye de Saint-Sever (988-1107), Mémoire de maîtrise, université de Paris IV-Sorbonne, 1998.

  • LAMBERT Elie. Plans anciens de Saint-Sever de Gascogne. Dax : Imprimerie Pradeau, 1956.

  • Maréchal Michel, Poumarède jacques, La coutume de Saint-Sever (1380-1480), Paris : Ed. du CTHS, 1988.

  • Dom Michel Germain et Achille Peigné-Delacourt (éditeur scientifique), Monasticon gallicanum : collection de 168 planches de vues topographiques représentant les monastères de l'ordre de Saint-Benoît, congrégation de Saint-Maur, Paris, V. Palmé, 1870-1871, 2 vol.

    Pl. 6.
  • PERBOST Magalie, Saint-Sever : une abbaye dans la cité, Thèse de l’École nationale des Chartes, 1996.

  • POICTEVIN F., Histoire du monastère de Saint-Sever, 1678.

    Bibliothèque nationale de France, Paris
  • PON Georges, CABANOT Jean. Chartes et documents hagiographiques de l'abbaye de Saint-Sever (988-1359). Dax : Comité d’études sur l’histoire et l’art de la Gascogne, 2010, 2 vol.

  • PON Georges, CABANOT Jean, Une abbaye au cœur de la Gascogne, Dax : CEHAG, 2014.

  • Saint-Sever, Millénaire de l'abbaye. Actes du colloque, 25-27 mai 1985. Mont-de-Marsan : Comité d'études sur l'histoire et l'art de la Gascogne, 1986.

Périodiques
  • "L'Abbaye de Saint-Sever. Son essor sous la congrégation de Saint-Maur (XVIIe-XVIIIe siècles)". La Voix de Belloc, n° 149, juin 1993.

  • DEGERT Antoine. "Reliquiae San Severianae ou Documents relatifs à l'abbaye de Saint-Sever". Bulletin de la Société de Borda, 1913.

  • PON George, CABANOT Jean "La mappemonde du Béatus de Saint-Sever", in Bulletin de la Société de Borda, 2013

  • "Les Bénédictins et le monastère de Saint-Sever". Bulletin de la Société de Borda. T. 2, 1884.

    Archives départementales des Landes
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie