Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abattoirs, actuellement ateliers techniques de la ville

Dossier IA33008736 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiées bergerie, porcherie, étable à vaches, logement, vestiaire d'usine, hangar agricole, cour
Dénominations abattoir
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Soulac-sur-Mer
Lieu-dit : les Cousteaux
Adresse : route des Lacs
Cadastre : 2017 AX 19

En 1899, un abattoir communal est projeté sur un terrain appartenant à M. Hornez. Les plans des bâtiments sont dressés par l'architecte E. Hosteing.

En 1911, on prévoit d'installer des abattoirs au port de Neyran, selon les plans de l'architecte Marcel Picard. Toutefois cet emplacement n'est pas retenu.

Le projet est à nouveau évoqué en 1921 : un nouvel emplacement est choisi aux Cousteaux et Marcel Picard doit adapter ses anciens plans à ce nouveau site. Ce choix est validé en 1922 et les travaux sont engagés.

Les abattoirs ont fonctionné jusque dans les années 1960. Les bâtiments abritent aujourd'hui les ateliers techniques de la ville.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1921, daté par source
Auteur(s) Auteur : Picard Marcel, architecte, attribution par source

Le bâtiment central abritait le hall d'abattage, ainsi qu'une triperie et une charcuterie. Construit selon un plan en T, il présente une façade pignon percée d'une large ouverture en plein-cintre surmontée d'un fronton à table décorative. La pierre de taille est utilisée en partie pour le gros-oeuvre, avec du moellon enduit. Elle alterne avec la brique pour les encadrements des baies.

Le bâtiment sud abritait le logement du concierge, les vestiaires, un hangar à charrettes et des toilettes. Il est construit en brique, la pierre de taille étant réservée aux encadrements des baies.

Le bâtiment sud abritait quant à lui la bouverie avec une bergerie et une porcherie. La mise en œuvre est similaire au bâtiment principal : pierre de taille, moellons enduits et brique pour les encadrements.

Les toitures sont également dotées de lanterneaux permettant l'aération des bâtiments.

Murs brique enduit
calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans noue
demi-croupe
lanterneau
États conservations désaffecté
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Documentation sur les abattoirs de Soulac

    AD Gironde, 5 M 519. Demande et devis de travaux à faire pour la construction d'un abattoir par M. Hornez, 18 juin 1898.

    Devis par E. Hosteing.

    AD Gironde, 5 M 519. Plan d'abattoir pour M. Hornez, propriétaire, E. Hosteing, calque, 10 août 1899.

    AD Gironde, 5 M 519. Propriété de M. Hornez, aux Cousteaux, plan du terrain affecté à l'usage d'un abattoir public projeté, géomètre, calque, 3 octobre 1899.

    AD Gironde, 5 M 520. Demande d'établissement d'un abattoir présentée par M. Lescouzères, boucher à Soulac, géomètre, calque, 21 mars 1908.

    AD Gironde, 5 M 519. Construction d'un abattoir au port de Neyran : projet de l'architecte Marcel Picard, 10 octobre 1911.

    Trafic annuel : 108 bœufs ou vaches, 205 veaux, 365 moutons, 173 agneaux, 267 porcs. 3 bouchers, deux charcutiers et un tripier.

    Plans (bleus) non réalisés.

    AD Gironde, 5 M 519. Rapport sur le choix d'un emplacement pour la construction d'un abattoir municipal à Soulac-sur-Mer, adopté par le conseil départemental d'Hygiène en mars 1913.

    Délégation qui visite l'abattoir existant ; fermeture demandée ; projet de la commune en 1911 d'installer un abattoir sur le port de Neyran : avis défavorable d'une commission ; conseil pour nouvel emplacement.

    AD Gironde, 2 O 3815. Extrait du registre des délibérations du conseil municipal concernant la construction d'un abattoir, 24 juillet 1921.

    Construction décidée le 17 avril dernier ; projet de Marcel Picard déjà présenté en 1912 ; plans qui doivent être adaptés au nouveau terrain choisi.

    AD Gironde, 5 M 519. Construction d'un abattoir, notice sur les dispositions qui ont été adoptées, 10 octobre 1921.

    Trafic annuel : 194 bœufs ou vaches, 404 veaux, 653 moutons, 267 agneaux, 138 porcs. 3 bouchers, deux charcutiers et un tripier.

    AD Gironde, 5 M 519. Lettre de la commune au rapporteur hygiène publique et salubrité du département, 11 septembre 1922.

    Validation de l'emplacement du futur abattoir : terrain de la Société Immobilière : lieu-dit Métayer, section des Cousteaux.

    AD Gironde, 5 M 519. Plan de la Forêt de Pins de la Société immobilière de Soulac sur Mer, emplacement de l'abattoir, par Marcel Picard, architecte, Encre sur papier, 30 septembre 1922.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Établissements classés dangereux, insalubres et incommodes, Soulac, 1900-1923.

    Archives départementales de la Gironde : 5 M 519
  • Établissements classés dangereux, insalubres et incommodes, Soulac, 1856-1940.

    Archives départementales de la Gironde : 5 M 520
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire