Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Barthélemy

8 verrières décoratives des baies hautes de la nef (baies 103 à 110)

Dossier IM40006687 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Cauna
Emplacement dans l'édifice collatéraux (baies 3 à 10)

En 1952, le curé Laurent Brèthes entreprit de compléter la vitrerie des collatéraux de l'église, commencée par son prédécesseur l'abbé Fourcade, mais aussi de régulariser les fenêtres hautes de la nef, de formes variées, et de remplacer leurs verres blancs par des verrières décoratives colorées. Après examen de plusieurs projets, commande fut passée à la fin de janvier 1952 à la maison Mauméjean de Paris, alors dirigée par Carl Mauméjean (1888-1957), pour huit "verrières mosaïques", spécialité reconnue de la fabrique parisienne. Parvenues à Cauna le 29 mars suivant, elles furent installées par le forgeron Roger Marsan entre le 4 avril et la Pentecôte (1er juin) et inaugurées par le vicaire général du diocèse le 18 juin. Le coût total s'éleva à 99.171 francs (dont 2.951 francs pour le transport ferroviaire).

Issues de la dernière phase productive de la maison Mauméjean, ces verrières ornementales sont proches de la vitrerie créée à la même époque par les Mauméjean pour la cathédrale Saint-Spire de Corbeil-Essonnes (1946-1952).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1952, daté par source
Lieu d'exécution Commune : Paris
Auteur(s) Auteur : Mauméjean Charles Emile Joseph, dit(e) Carl Mauméjean,
Charles Emile Joseph Mauméjean , dit(e) Carl Mauméjean (1888 - 1957)

Dernier fils de Jules-Pierre Mauméjean ; dirige les ateliers parisiens et le siège de la Société Mauméjean de 1921 à sa mort.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
verrier, signature
Auteur : Mauméjean frères, verrier, signature

Verrières en plein cintre, à deux barlotières. Décor à motifs géométriques (deux modèles différents en alternance), avec inclusion de cabochons en verre taillé (teinté dans la masse) et effets d'irisations.

Catégories vitrail
Structures baie libre, en plein cintre
Matériaux verre transparent, peint, polychrome, effet mosaïqué
plomb, réseau
Mesures h : 90.0
la : 90.0
Précision dimensions

Dimensions approximatives.

Iconographies ornementation, ornement à forme géométrique, cercle, losange, triangle
Précision représentations

Décor de type "mosaïque", de deux modèles différents disposés en alternance. Le premier (baies 103, 104, 107, 108), à dominante rouge, violette, verte et jaune, est à motifs de carrés posés sur la pointe, de trapèzes combinés en chevrons, de carrés alternant avec des rectangles jumelés, de triangles. Le second modèle (baies 105, 106, 109, 110), à dominante bleue, jaune et orangée, comporte une bande verticale centrale bleue sombre, des chevrons bleus et verts et un losange central rouge et orangé incluant un cabochon circulaire bleu pâle.

Inscriptions & marques signature, peint
Précision inscriptions

Signature (baie 104, en bas à gauche) : MAUMEJEAN.

États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Extraits du registre de la paroisse de Cauna (avec "Notice historique sur la paroisse de Cauna-Lagastet" par le curé Jean François Régis Gaulin), Archives diocésaines de Dax (communiqué par Michèle Tastet-Brethes)

    [p. 75-78] "1952. Dès les premières semaines de cette année nouvelle dans l'esprit du curé de Cauna s'élaborent divers projets d'embellissement et de restauration de l'église. Les huit ouvertures de la nef centrale appellent, pour remplacer les fenêtres disparates et disloquées, des verrières de couleurs qui tamiseraient la lumière trop crue du jour et donneraient ainsi à l'église un cachet plus recueilli, plus favorable à la prière. / Le projet est soumis à la municipalité qui approuve, à divers artistes verriers à qui sont demandés maquettes, prix, suggestions. Devis et maquettes en main, le choix se porte sur les propositions de la maison Mauméjean, de Paris, qui suggère par lettre du 24 janvier des verrières mosaïques dont les maquettes rallient tous les suffrages. La commande est aussitôt transmise. / Mais comment financer cette entreprise ? M. Le curé faisant confiance à la Providence et à ses paroissiens envoie une lettre à toutes les familles de la Paroisse pour annoncer une souscription paroissiale et parcourt les foyers en mendiant du Seigneur. [...] La paroisse s'intéresse tout de même à l'église, la souscription dépasse même les prévision des plus optimistes. [...] / Les verrières de la nef centrale sont parvenues à Cauna le samedi 29 mars. Se posait alors la question de leur installation. La municipalité a bien voulu accepter de prendre à se charge les frais de maçonnerie que nécessitait leur pose : il s'agissait en effet d'égaliser toutes les ouvertures, de dimensions diverses, de démolir la corniche de la nef qui n'avait rien d'esthétique et risquait plutôt de tomber un jour ou l'autre. Les travaux ont commencé le vendredi 4 avril, de sorte que les cérémonies des Rameaux et de Pâques se sont déroulées dans une église transformée en chantier, au milieu des échafaudages. / [...] Tous ces travaux et transformations touchaient bientôt à leur fin lorsque le samedi 24 mai sont parvenus à Cauna les 4 vitraux précités qui étaient en place (installés, comme les verrières de la nef, par M. Georges Marsan, forgeron à Cauna) le jour de Pentecôte. Enfin tout était terminé le mercredi 18 juin. Il ne restait plus qu'à inaugurer solennellement notre église rajeunie, restaurée, embellie. A l'occasion de l'adoration perpétuelle, le jeudi 19 juin, Mgr Saint-Germain, vicaire général de Mgr Mathieu, nous fit l'honneur de venir bénir toutes ces innovations et présider cette fête de l'inauguration. [...]"

    "Récapitulation des divers travaux exécutés par les ouvriers locaux : [...] Roger Marsan, forgeron à Cauna : Installation des 8 verrières et 4 vitraux, Installation de 3 cadres grillagés extérieurs [...]."

    "Comptabilité de ces divers travaux : Facture Mauméjean 96.220 f., transport S.N.C.F 2.951 f. [...]" [suit la liste des souscripteurs paroissiaux, le plus important étant la "famille de Cauna, au château" (70.000 francs)]

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de Cauna et de son annexe Lagastet (1882-1991), monographie paroissiale de l'abbé Gaulin.

    p. 75-78 Archives diocésaines, Dax
Bibliographie
  • MANAUTÉ Benoît. La manufacture de vitrail et mosaïque d'art Mauméjean. Flambe ! Illumine ! Embrase ! Bordeaux : Le Festin, Amis des églises anciennes du Béarn, 2015.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe