Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens

2 statues en pendant : Saint Pierre, Saint Paul

Dossier IM40006049 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations statue
Titres Saint Pierre
Saint Paul
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Nerbis
Emplacement dans l'édifice vaisseau principal, mur ouest, de part et d'autre du tambour de porte

Ces statues proviennent du retable détruit de l'ancien maître-autel, contemporain de l'autel lui-même (réf. IM40006025). Sa dorure fut exécutée en 1680, pour la somme de 620 livres, par François de Larroque, religieux dominicain au couvent des Jacobins de Saint-Sever et doreur amateur. Les documents sont moins explicites sur l'identité du sculpteur, qui pourrait être Philippe Limosin dit Berrichon, de Tartas, lequel réclame "dans le même temps" 80 livres pour solde du prix "du grand autel de Saint-Pierre" - mais le retable faisait-il partie de la commande ou s'agissait-il des seuls tombeau d'autel et tabernacle ?

L'ensemble, qui "tomb[ait] de vétusté" dès le milieu du XIXe siècle, fut démantelé en 1865 par le nouveau curé Adolphe Ponse et remplacé par un meuble du fabricant toulousain Virebent (réf. IM40006024). En mai 1885, un inventaire des biens de la fabrique signale des "débris nombreux et importants par la masse de l'ancien contre-rétable, entassés au dessus de la sacristie", dont "deux statues en bois doré, St Pierre et St Paul, maladroites ébauchées, avec 6 colonnes torses, le tout vermoulu, pourri ou en mauvais état". Les statues, encore dorées à cette époque, furent restaurées à la fin de l'année 1904, sans doute par le peintre mugronnais Laurent Meyranx, placées ensuite de part et d'autre de la porte occidentale de l'église (où elles se trouvent toujours) et "inaugurées" le 1er janvier 1905 au cours d'une cérémonie solennelle.

La présence des deux cofondateurs de l’Église dans les niches latérales d'un retable est de tradition. Non loin de Nerbis, on la retrouve aux retables majeurs de Saint-Martin de Caupenne (réf. IM40005497), de Saint-Jean d'Aulès à Doazit (réf. IM40005632), de Saugnac-et-Cambran (réf. IM40003939), d'Arsague (réf. IM40001540) ou de Donzacq (réf. IM40001654). La statue de saint Pierre occupe habituellement la niche dextre du retable (place d'honneur), a fortiori dans une église dédiée au Prince des apôtres comme l'est celle de Nerbis.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1680, daté par source
Auteur(s) Auteur : Limosin dit Berrichon Philippe,
Philippe Limosin dit Berrichon

Sculpteur à Tartas (Landes) vers la fin du XVIIe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, (?)
Auteur : Larroque François de,
François de Larroque

Religieux au couvent des Dominicains de Saint-Sever (Landes) et doreur amateur à la fin du XVIIe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur, attribution par source
Auteur : Meyranx Jean-Laurent,
Jean-Laurent Meyranx (1876 - )

Peintre-décorateur et photographe, né à Mugron en 1876, fils d'André-Henri (Henry), aussi peintre (1846-1894). Marié à Paris en 1906 à Marie Vollet, dont il eut Joseph-Henri-Albert (1906-1991), photographe à Mugron.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, restaurateur, attribution par source

Statues monoxyles (socle ovale inclus), à l'exception des mains et des attributs (clé et livre de saint Pierre, épée de saint Paul). Le revers, qui n'a pu être examiné, semble ébauché ou évidé. Le bois, originellement peint et doré, est aujourd'hui entièrement décapé et ciré.

Catégories sculpture
Structures revers ébauché, (?) revers évidé, (?)
Matériaux orme, en plusieurs éléments, taille directe, ciré
Mesures h : 130.0
Iconographies saint Pierre apôtre, clé
saint Paul de Tarse, épée, livre
Précision représentations

Les deux personnages sont vêtus de tuniques au col arrondi et drapés dans de longs manteaux (enroulé autour des bras pour saint Pierre, noué à la ceinture pour saint Paul). Saint Pierre, barbe courte et toupet de cheveux sur son crâne chauve (figuration traditionnelle), tient une unique clé de la main droite et un livre ouvert dans la main gauche, dans lequel il semble lire. Saint Paul, barbe-fleuve et cheveux longs, est saisi dans l'acte de la prédication (bouche ouverte, geste rhétorique de la main droite) et tient l'épée de son martyre de la main gauche.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Les deux statues ont été restaurées en 1904 ; le décapage de la dorure et de la polychromie originelles intervint peut-être à ce moment-là. Les deux sculptures sont posées sur des tablettes de bois fixées au mur (à hauteur de regard jusqu'à la restauration intérieure de l'église en 2002, surélevées par la suite).

Éléments d'un retable disparu.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 1979/07/10

Annexes

  • Extrait des Mémoires de l'abbé Vincent Foix concernant le maître-autel de l'église de Nerbis (AD Landes)

    "François de Larroque, religieux conventuel dominicain de Saint-Sever, s'engagea de dorer le tabernacle pour 180 livres à Nerbis en juillet 1679. Le travail achevé le 2 septembre, fut goûté par les curés de Goudosse et de Larbey appelés comme appréciateurs. Enhardis par ce succès, les marguilliers engagèrent le frère doreur pour le retable de Nerbis, lequel coûta 620 livres (1680). Le sieur Pierre Breton, doreur de Dax, appelé pour contrôler le travail, y trouva, naturellement, une foule de défauts, moyennant 14 livres, prix de son expertise. Darbo, l'un des marguilliers, voulut en avoir le cœur net, toujours aux dépens de la fabrique. Il somma le Père Charles Lagarde, sindic [sic] des Dominicains de Saint-Sever, de faire réparer les fautes commises par Larroque. Le Père répondit en réclamant 60 livres qui restaient à payer ; c'est à quoi, finalement, se résolut Darbo, sur le bon avis de M. Lacoste, avocat de Saint-Sever. / En même temps, M. Berichon [sic], sculpteur à Tartas, travaillait pour le compte de la fabrique et présentait une note de 80 livres : il s'agissait du grand autel de St Pierre à Nerbis. [...]"

  • Extrait de l'inventaire du 3 mai 1885 (AP Nerbis, Registre des délibérations du conseil de fabrique de Nerbis (1877-1899) concernant l'ancien retable du maître-autel

    "[...] 32. Débris nombreux et importants par la masse de l'ancien contre-rétable, entassés au dessus de la sacristie - Deux statues en bois doré, St Pierre et St Paul, maladroites ébauchées - avec 6 colonnes torses - le tout vermoulu, pourri ou en mauvais état. / 33. Douze petites statuettes d'autel à la sacristie, débris de cet autel, ainsi que 6 chapiteaux, d'un joli travail, bois doré."

  • Extrait du registre des délibérations du conseil de fabrique de Nerbis (1899-1921) concernant la restauration des statues de saint Pierre et saint Paul en 1904-1905

    "Ce 1er janvier de l'année 1905 dans l'église paroissiale de St Pierre ès liens de Nerbis a eu lieu l'inauguration, ou plus vrai, la restauration de deux statues grandeur naturelle, représentant St Pierre et St Paul : statues en bois d'ormeau, provenant de l'antique autel en bois remplacé par M. l'abbé Ponce, et qui ont été placées contre le premier pilier, à droite et à gauche de la porte d'entrée. / La cérémonie a eu lieu aux Vêpres, en présence du conseil municipal spécialement convié, et de la paroisse tout entière, toujours empressée dans ses sentiments chrétiens. / En foi de quoi, les signatures qui suivent : / A. Lafarie curé, E.F. Pontonnet (?) prêtre, Lafargue maire, Dartiguelongue adjoint, Lafargue cons. munic., Barbères, Forsans conseiller, Pontarrasse conseiller mun.pal, Séguine cons., Lalanne conseiller, Larrère cons. m.al, Dupouy conseiller m.al, Laurent Meyranx peintre décorateur, Duvicq, Laboute (?)."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique (1877-1899).

    inventaire du 3 mai 1885 Archives paroissiales, Nerbis
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique (1899-1921).

    1er janvier 1905 Archives paroissiales, Nerbis
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 12 février 1906.

    n° 11 Archives départementales des Landes : 70 V 240/9
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 49
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe