Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

2 statues d'anges adorateurs du maître-autel

Dossier IM40005736 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations statue
Titres Anges adorateurs
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Larbey
Emplacement dans l'édifice choeur

La donation en 1868, par Blanche Domenger d'Antin, du maître-autel de l'ancienne église Saint-Laurent de Mugron à la paroisse de Larbey ne mentionne pas ces deux statues, qui semblent pourtant former un ensemble cohérent avec lui. L'une des deux porte le cachet de la fabrique Cossin frères et A. Tellier, qui semble s'être spécialisée dans la copie de sculptures classiques (le musée du Havre possédait ainsi en 1883 un Antinoüs et un Gladiateur Borghèse par cette fabrique). Bien que la provenance mugronnaise ne soit pas assurée, il pourrait s'agir des deux "adorateurs" fournis en juin 1851 à la confrérie du Saint-Sacrement, pour le maître-autel de Saint-Laurent, par la maison Daux de Bordeaux (c'est à dire Daux et Doumeret, 2 rue de l'Archevêché), qui aurait dans ce cas fait œuvre de simple revendeur. Comme le signale le registre de la confrérie, l'une des deux sculptures dut être restaurée dès son arrivée à Mugron par le sculpteur Spazzi, de Saint-Sever (sans doute Alexandre Spazzi, 1803-1859), et le doreur Bernard Tiburce Meyranx, de Mugron, pour réparer une de ses ailes brisée lors du transport. Au même moment, le menuisier local Larrère fournit "le support des adorateurs", peut-être les colonnes en faux marbre qui soutiennent actuellement les statues dans le chœur de Larbey. L'inventaire rédigé à Larbey en février 1906 après la loi de Séparation mentionne "les anges adorateurs dorés" sous le n° 18.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1851, daté par source
Auteur(s) Auteur : Cossin frères,
Cossin frères

Fabricants de statues, associés à A. Tellier. Le catalogue de 1883 du musée des beaux-arts et d'archéologie du Havre mentionne trois œuvres sorties de leur atelier : Le radeau de la Méduse (terre cuite d'après Géricault), Antinoüs (plâtre) et Gladiateur Borghèse (plâtre).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Tellier A.,
A. Tellier

Sculpteur ou fabricant de statues, associé à Cossin frères.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Daux,
Daux

Maison Doumeret et Daux, fabricants de mobilier religieux à Bordeaux (2, rue de l'Archevêché) de la Restauration au Second Empire. Dans les années 1850, le fils Daux dirigeait une succursale à Dax (rue des Carmes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marchand, attribution par source
Auteur : Spazzi Alexandre,
Alexandre Spazzi (1803 - 1859)

Stucateur et marbrier d'origine italienne, né (Alessandro Spazzi) à San Giorgio, Pellio Superiore (province de Côme), le 3 août 1803, de Domenico (ou Carlo) Spazzi et de Maddalena Peduzzi. Installé à Saint-Sever (Landes) en 1827, épouse à Mont-de-Marsan, le 4 janvier 1835, Anne Saint-Grière (Mont-de-Marsan 9 août 1812 - Hagetmau 24 novembre 1880), fille du boulanger François Saint-Grière et d'Anne Cazaubon ; dont cinq enfants, parmi lesquels Charles Spazzi (1839-1917), à son tour marbrier et stucateur. Alexandre, mort à Saint-Sever le 22 juillet 1859, fut associé à son frère cadet Louis Spazzi (1809-1881) apparemment de 1835 à 1852, date à laquelle le cadet a déjà fondé son propre atelier. Sources : AC Saint-Sever (recherches et communication par l'abbé Dominique Bop).

Un encart publicitaire paru dans le journal local en 1856, orné d'une gravure de cippe funéraire, porte le texte suivant : "Avis au public. Le sieur ALEXANDRE SPAZZI aîné, sculpteur et décorateur d'églises, a l'honneur de faire savoir au public qu'il se charge de tout ce qui a rapport à sa profession, à des prix extrêmement modérés, et bien au-dessus (sic !) de ceux payés jusqu'à présent. / Il se charge de fournir des pierres tumulaires ou tombes, soit en belle pierre du Gave ou en marbre, et d'y faire graver les inscriptions à 12 centimes 1/2 la lettre en noir, ou 15 centimes la lettre dorée. / Ses rapports journaliers et continuels avec les principaux marbriers connus, le mettent à même d'offrir tout ce qui concerne cette partie, comme tables rondes, chambranles de cheminées, consoles, dessus de commodes, etc. à des prix très-modiques. / Le sieur ALEXANDRE SPAZZI est le premier introducteur de l'art qu'il professe dans le département des Landes et les départements Pyrénéens ; il est le fondateur des premiers monuments funéraires qui ont été élevés au cimetière, et à ce titre il espère que la confiance qu'on lui a toujours accordée lui sera maintenue. / Il se charge encore de construire des voûtes en briques de champ, dans les formes et styles qu'on le désirera, et offrant toutes les garanties de la plus grande solidité. / Le sieur SPAZZI fait et reproduit en plâtre les traits des personnes décédées. Si on lui demande une tombe, la figure du défunt sera donnée gratis. / Il sculpte aussi, sur place, des statues de toute forme et de toute grandeur. / Il demeure rue du Belloc, à St-Sever (Landes)."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, restaurateur, (?), attribution par source
Auteur : Meyranx Bernard dit Tiburce,
Bernard dit Tiburce Meyranx (1828 - 1888)

Peintre décorateur, né et mort à Mugron (Landes), fils du peintre Jean Meyranx (1798-1886) et frère de l'abbé Louis-Bernard Meyranx (1834-1918), auteur d'une monographie historique de Mugron.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur, attribution par source

Statues en terre cuite (ou carton-pâte ?) enduite, peinte en blanc (nuées), au naturel (carnations, chevelures) et dorée à la mixtion avec décor d'apprêt gravé (vêtements, ailes) ; ailes rapportées, chevillées ; socle en forme de nuée solidaire avec la figure. Statues posées sur des supports-colonnes en bois peint faux marbre griotte, assortis aux colonnes du baldaquin de l'autel.

Catégories sculpture
Structures revers sculpté
Matériaux terre cuite, (?), moulé, peint, polychrome, doré à la feuille d'or à l'huile, sur apprêt, apprêt gravé
Mesures h : 115.0
Iconographies agenouillé, ange, orant, nuée
Précision représentations

Les deux anges, vêtus de longues robes à orfrois brodés (rinceaux sur fond quadrillé gravé en reparure), sont à demi agenouillés sur des nuées ; l'ange de gauche, la tête inclinée et les yeux baissés, tient les mains croisées sur sa poitrine ; celui de droite a les mains jointes en prière et le regard levé vers le saint sacrement contenu dans le tabernacle.

Inscriptions & marques cachet d'atelier
Précision inscriptions

Cachet d'atelier (au revers de la nuée de l'ange de droite) : COSSIN F.ES / ET / A. TELLIER.

États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Extraits du registre de la confrérie du Saint-Sacrement de Mugron (1850-1945) concernant l'achat de deux statues d'anges adorateurs (AP Mugron)

    - 1850 (7 décembre) : "Écrit à M. Daux pour les 2 adorateurs, port de la lettre - 0.25."

    - 1851 : "22 janvier. Avancé pour M. Daux sur les adorateurs - 8."

    - id. : "14 mai. Reçu une lettre de Mr Daux doreur ci - 0.25 c."

    - id. : "27 mai. Écrit à Mr Daux doreur, droit de poste ci - 0.25 c."

    - id. : "31 mai. Reçu une lettre de Mr Daux doreur, ci - 0.25 c."

    - id. : "11 juin. Reçu une lettre de Mr Daux qui m'annonce le départ des adorateurs, 0.25 c"

    - id. : "11 juin. Écrit à Mons.r Ponnassé pour le prix de recevoir les 2 adorateurs ci - 0.25 c."

    - id : "Le 22 juin. Payé à Mons.r Camors port de deux adorateurs qui ornent le maître-autel ; de St-Sever ici - 3 f."

    - id. : "23 juin. Payé à Cazaux pater (?) pour soutenir les adorateurs - 7 f. 40"

    - id. : "25 juin. Règlement et approbation des comptes [...]. Autorisant Mr le trésorier à payer à M. Daux, doreur à Bordeaux, le prix de deux adorateurs qu'il a fournis pour le maître-autel de l'église de Mugron, en terre cuite et dorée à l'or bruni, la somme de trois cent soixante huit francs, plus les frais [...]."

    - id. : "26 juin. Payé à Larrère menuisier support de ces adorateurs - 2."

    - id. : "26 juin. Remboursé à Mr Ponnassé le port de ces deux adorateurs de Bordeaux à St-Sever ci - 27.85."

    - id. : "27 juin. Reçu une lettre de Mons.r Daux, doreur, soit - 0.25 c."

    - id. : "8 juillet. Payé un mandat de Mons.r Daux pour prix des deux adorateurs que la confrérie a donné [sic] à l'église de Mugron - 332."

    - id. : "8 juillet. Payé à Mad.lle Destouesse couvertures des 2 adorateurs, étoffe 3 aunes 1/4 à 1.50. 4,85 fourniture, 15 c. façon 50 c. total 5.50."

    - id. : "en juillet. Payé à Spazzi sculpteur, réparation à l'aile de l'un des adorateurs - 8 f."

    - id. : "14 juillet. Payé à Meyranx peintre, dorure de la soudure de l'aile de l'un adorateur [sic] - 0.50."

    - id. : "15 juillet. Payé à Cazaux ouvrages pour l'aile de l'adorateur ci - 1."

    - 1852 : "en janvier. Payé à Mons.r Daux, doreur à Bordeaux, pour l'escabeau à exposer le Saint-Sacrement dont le prix est de 50 fr., mais ayant retenu 10 f. pour la réparation à l'aile de l'adorateur, et 75 c. pour le port de Dax ici, reste que je lui ai compté pour solde - 39.25 c."

    - id. : "le 20 février. Payé à D.lle Destouesse pour achat de mousseline et réparation aux couvertures des 2 adorateurs - 3.50."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations et des comptes de la confrérie du Saint-Sacrement de Mugron (1850-1945).

    Archives paroissiales, Mugron
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 23 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 175/7
Documents figurés
  • Ange adorateur de gauche. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 195
Bibliographie
  • LAMAIGNERE Raphaël. La paroisse et l'église de Larbey, notes recueillies pour un petit essai d'histoire locale. Août 1940.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe