Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame

2 chapiteaux, 27 modillons et corniche du chevet

Dossier IM40006584 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations chapiteau, modillon, corniche
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Audignon
Emplacement dans l'édifice chevet

Le chevet roman fut probablement érigé dans le premier quart du XIIe siècle, dans la lignée de la toute proche abbatiale Saint-Sever - l'abbé Rousseau, auteur de l'unique monographie sur cet ensemble (1969), en attribue la réalisation directement à "l'atelier de Saint-Sever", Jean Cabanot (1978) évoque plus prudemment une influence prépondérante. Le décor, ordonné autour de quelques lignes de force (deux contreforts-colonnes, corniche), est conservé dans sa quasi-totalité : seuls manquent trois des modillons d'origine (n° 1, 2 et 17), récemment remplacés par des copies modernes, tout comme plusieurs éléments de la corniche à boules. La qualité assez inégale de la sculpture des modillons à figure - ceux des travées sud et est étant nettement plus fouillés et inventifs que ceux du nord - révèle peut-être la présence de deux ateliers distincts, ou bien la succession de deux campagnes confiées à des praticiens différents.

Les thèmes figurés, d'une grande diversité et tous profanes à une exception près (crucifix), sont communs à la plupart des édifices romans du grand Sud-Ouest, voire de la chrétienté tout entière : lions et oiseaux affrontés, monstres symbolisant les forces du Mal et le péché, acrobate, musicien et chevalier, etc. La représentation d'un chevalier sonnant du cor (modillon 16) est traditionnellement identifiée à la figure de Roland à Roncevaux. Cette thèse a été défendue par Paul Roudié (1969), par comparaison avec deux reliefs conservés à l'église Santa Maria della Strada à Matrice en Italie (vers 1148) et à Cluny, publiés par R. Lajeune et J. Stiennon (La légende de Roland dans l'art du Moyen Âge, Bruxelles, 1966).

Période(s) Principale : 1er quart 12e siècle

Le chevet roman est couronné par une corniche à boules supportée par les chapiteaux de deux contreforts-colonnes et par une série de vingt-sept modillons (huit sur la travée sud, dix sur la travée est, neuf sur la travée nord). La sculpture des chapiteaux et des modillons à figures est en haut relief.

Catégories taille de pierre, sculpture
Structures d'applique
Matériaux calcaire, décor en bas relief, décor en haut relief, décor dans la masse
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies ornementation, lion, oiseau, homme, musicien, acrobate, soldat, crucifix, tête, feuille, billette, boule
Précision représentations

La corniche est décorée de boules en haut relief ; le chapiteau sud (A), de deux lions affrontés tenant dans leurs griffes deux petits quadrupèdes à longues oreilles (lièvres ou lapins ?) ; le chapiteau nord (B), de deux oiseaux affrontés verticalement étreignant des boules dans leurs serres.

Décor des vingt-sept modillons, du sud vers le nord : 1) quatre demi-rouleaux superposés (moderne) ; 2) deux fleurs à quatre pétales et cœur en boule, superposées (moderne) ; 3) volatile ? (coq ?) ; 4) illisible ; 5) acrobate ou contorsionniste féminin, les jambes levées autour du cou et montrant son sexe (le péché de la chair) ; 6) grande tête humaine, bouche ouverte montrant les dents ; 7) homme assis, la jambe droite posée sur le genou gauche, le tête appuyée sur la main droite ("le penseur") ; 8) feuille nervée et recourbée se terminant par une boule ; 9) motifs rectangulaires emboîtés les uns dans les autres ; 10) homme moustachu jouant du rebec, frise de fleurettes dans des cercles sur le tailloir ; 11) deux bâtons terminés en volute, jumelés (mutilés : serpents ?) ; 12) homme barbu, assis, vêtu d'une robe à boutonnière, la main droite tendue montrant la paume (bras gauche mutilé) ; 13) oiseau stylisé, les ailes repliées sur le corps (tête mutilée) ; 14) motif détruit ; 15) : motif de billettes en damier ; 16) soldat agenouillé, tenant un grand bouclier en pointe avec umbo saillant et clous à tête ronde, et sonnant du cor qu'il tient de la main droite (Roland à Roncevaux ?) ; 17) deux boudins accolés (refait sur le modèle du n° 25) ; 18) motif de billettes en damier (moderne, copie du n° 15) ; 19) tête grotesque à bouche largement ouverte ; 20) tête humaine cordiforme, coiffée d'un chaperon (relief à peine dégrossi) ; 21) motif de billettes en damier ; 22) oiseau stylisé vu de dos (?) ; 23) Christ en croix (crucifix) ; 24) contorsionniste, la tête (identique à celle du n° 20) entre les jambes levées ; 25) deux boudins accolés (modèle du n° 17) ; 26) six motifs toriques superposés ; 27) feuille nervée avec grosse boule.

États conservations oeuvre mutilée
partie remplacée
Précision état de conservation

Les modillons 1 et 2, dits "pratiquement détruits" en 1969, ont été remplacés depuis lors par des créations a novo ; le modillon 17 a été refait à l'imitation du n° 25 ; le modillon 18, manquant en 1969, a été remplacé par une copie du n° 15 (billettes en damier). Plusieurs morceaux de la corniche à boules ont été aussi refaits : au-dessus des modillons 1 et 2, du chapiteau A et des modillons 8 et 9, des modillons 11 et 12, du modillon 17 et du chapiteau B. Les modillons 3, 4 et 14 sont très endommagés, leurs motifs ne sont plus lisibles.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1975/05/12

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossier de pré-inventaire de l'église d'Audignon, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Bibliographie
  • CABANOT Jean. Gascogne romane. Zodiaque, collection « La nuit des temps », n° 50, 1978.

    p. 167-170, pl. 61 à 67
  • CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France. Paris : Picart, 1987.

    p. 280, 281
  • Dictionnaire des églises de France. Sud-Ouest. Paris : Ed. Robert Laffont, [1967]. Tome 3.

    p. 11
Périodiques
  • LAPEYRE André. "Audignon village de Chalosse : l'église Notre-Dame de l'Assomption". Bulletin de la Société de Borda, 1952, n° 1, p. 12-36.

  • ROUSSEAU Francis. "Le chœur roman d'Audignon". Bulletin de la Société de Borda, 1969, n° 333, p. 37-58.

  • DELOFFRE, Raoul, BONNEFOUS, Jean. "Les églises fortifiées des Landes". Bulletin de la Société de Borda, 2001, 464, p. 459-498.

    p. 469

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe